Historique

1987

Hydroméga devient le premier producteur indépendant au Québec dans le cadre de la politique des petites centrales hydroélectriques établie en 1987 par le Gouvernement du Québec et Hydro-Québec.

La centrale Mont-laurier a été construite en 1937, agrandie en 1951 et abandonnée à l’état de ruine plusieurs années avant son acquisition. Hydroméga s’est engagée dans la réhabilitation complète des installations, les travaux se sont échelonnés de novembre 1987 à juin 1990.

1988

Le site Côte Sainte-Catherine phase I est le deuxième projet entrepris par Hydroméga. Situé sur la Rive-Sud de Montréal, près de la ville de Sainte-Catherine, à l’écluse de la Voie Maritime du Saint-Laurent. La centrale Côte Sainte-Catherine est particulière puisque sa production est plus élevée en hiver qu’en été.

1989

Hydroméga acquiert les installations et les droits de production hydroélectrique du site SM-1. Celle-ci est située sur la première chute de la rivière Sainte-Marguerite à 25 km à l’ouest de Sept-Îles. Au début du 20e siècle, ce site avait été équipé pour produire la force mécanique nécessaire à la fabrication de Pâte à papier. Gulf Pulp and Paper, propriétaire de l’usine, a abandonné ses opérations en 1967.

Achèvement de la construction et début de production de la centrale Côte Sainte-Catherine Phase I.

1990

Achèvement de la construction et début de production de la centrale Mont-Laurier.

1993

Achèvement de la construction et début de production de la centrale Côte Sainte-Catherine Phase II.

Achèvement de la construction et début de production de la centrale Sainte-Marguerite I.

1995

Achèvement de la construction et début de production de la centrale Côte Sainte-Catherine Phase III.

1998

Hydroméga s’intéresse au développement de l’énergie éolienne. Elle implante son premier mât de mesure des vents à proximité de la centrale Sainte-Marguerite I.

2002

Suite à l'appel d'offres AOPCH-02, Hydroméga est retenu par Hydro-Québec Production et le ministère des Ressources naturelles du Québec pour développer une nouvelle centrale hydroélectrique «au fil de l’eau» sur le site du barrage Magpie, situé dans la Municipalité régionale de comté (MRC) de Minganie. Le projet hydroélectrique de l’Aménagement Magpie est localisé sur la rivière du même nom, à 9 km à l’ouest du village de Rivière-Saint-Jean et à environ 150 km à l’est de Sept-Îles.

Achèvement de la construction et début de production de la centrale Sainte-Marguerite I-A.

2005

Hydroméga services inc. est retenu par le ministère des richesses naturelles de l'ontario (MRN), pour aménager, en partenariat avec les Premières nations (Chapleau Cree, Brunswick House Ojibway et Chapleau Ojibway), quatre centrales au fil de l'eau, dans le tronçon nord de la rivière Kapuskasing, en Ontario.

Début de la construction de la centrale Magpie.

2007

Achèvement de la construction et début de production de la centrale Magpie.

2008

Inauguration de la centrale Magpie.

Hydroméga, s’affilie au consortium Saint-Laurent Énergies, qui a soumissionné plus de 1 000 MW répartis sur sept projets différents dans le cadre d’appel d’offres pour 2 000 MW d’énergie éolienne (Hydro-Québec Distribution).

2009

La capacité de production hydroélectrique développée depuis le début de ses opérations totalise actuellement près de 120 MW. Hydroméga étudie actuellement une dizaine de projets de production hydroélectrique ou d'énergie éolienne.

2010

En juin, début des travaux de construction des quatre centrales sur la rivière Kapuskasing.

Hydroméga poursuit son développement au Québec, au Canada et ailleurs dans les prochaines années et compte demeurer parmi les leaders de la production électrique indépendante.